Comment dépister un glaucome ?

Publié le : 13 juin 20224 mins de lecture

Le glaucome est une maladie qui endommage progressivement le nerf optique, entraînant une perte complète de la vision. C’est un groupe de maladies oculaires chroniques ayant de nombreuses causes. Cliniquement, elle se manifeste par une neuropathie du nerf optique, caractérisée par une dépression marginale de la papille optique et des anomalies du champ visuel.

Proxylaxie et examens en cas de suspicion de glaucome

La meilleure façon de prévenir le glaucome est de passer des tests oculaires. Les premiers signes de la maladie peuvent être reconnus par un ophtalmologiste lors d’un examen de routine. Lors d’une telle visite de routine dans un cabinet d’ophtalmologie, la pression intraoculaire est vérifiée, entre autres. Ils sont effectués avec un appareil appelé tonomètre. La plage de pression correcte est de 12 à 21 mm Hg. Si le résultat est élevé, c’est une indication pour des tests plus détaillés. L’examen du fond d’œil est effectué à l’aide d’un appareil qui permet un éclairage et un agrandissement adéquats des organes à l’intérieur du globe oculaire afin d’observer et d’évaluer l’état de ces organes par un ophtalmologiste. En cas de suspicion de glaucome, un test important est également indispensable : l’évaluation du champ visuel, c’est-à-dire la périmétrie. Elles sont réalisées sur un appareil appelé poliomètre. Le patient observe le point de fixation et utilise un bouton pour signaler le moment où un point lumineux apparaît dans son champ de vision.

Examen d’imagerie et d’échographie

Pour diagnostiquer le glaucome, on peut avoir recours à un équipement moderne. Il s’agit d’utiliser des technologies tomographiques et microscopiques et des ultrasons. Ces tests sont utilisés pour évaluer l’état du segment antérieur de l’œil, en particulier l’angle de déchirure, et le segment postérieur de l’œil, c’est-à-dire les éventuels changements pathologiques résultant du processus pathologique. Le facteur le plus important dans l’évaluation de l’angle de déchirure est l’observation du segment antérieur de l’œil sous un fort grossissement et un éclairage avec une lampe à fente, c’est-à-dire une gonioscopie. L’ultrabiomicroscopie est également utilisée, ce qui permet non seulement d’analyser la forme et la taille de l’angle de filtration, mais aussi d’évaluer l’épaisseur et la position de la lentille. La tomographie optique permet de reconnaître le mécanisme de fermeture de l’angle de filtration.

Traitement du glaucome

Le traitement du glaucome dépend de sa gravité. Après le diagnostic de glaucome primitif, des agents pharmacologiques sont utilisés pour abaisser la pression intraoculaire. Les défauts du champ visuel sont irréversibles, mais le développement de la maladie peut être inhibé. En cas de crise aiguë de glaucome, une attention médicale est impérative dès que possible, sinon une perte de vision permanente peut survenir. La clé est de débloquer l’angle d’infiltration et de baisser la pression dans le globe oculaire. À cette fin, il est nécessaire d’administrer des agents pharmacologiques ou d’effectuer une intervention chirurgicale.

Plan du site